©2019 by LiaisoNZ. Proudly created with Wix.com

  • liaisoNZ

De l'importance de se démarquer en étudiant à l'étranger

Chaque année depuis 2 ans, HSBC commande un rapport consacré à la Valeur de l'Éducation*. Il s'agit d'une étude de consommation mondiale, donc c'est une moyenne globale mais qui donne des indications intéressantes.


Les résultats de la dernière étude, sans surprise, montrent que les parents veulent aider leurs enfants à obtenir ce dont ils ont besoin pour atteindre leurs objectifs de vie.


Les voies professionnelles choisies dès le plus jeune âge sont une solution mais encore faut-il que l'enfant sache ce qu'il aime ou que les filières soient valorisées, et selon les pays ce n'est malheureusement pas toujours le cas. Parfois poursuivre ses études le temps de gagner en maturité et identifier les domaines qui intéressent l'enfant est aussi une solution par défaut pour beaucoup.


Les parents aspirent aussi pour leurs enfants à une grande carrière professionnelle.


Cependant, ils sont également conscients que, à bien des égards, leurs enfants vivent à une époque plus difficile que celle qu'ils ont connus jeunes.

Un marché du travail de plus en plus concurrentiel signifie qu'un diplôme de premier cycle standard est considéré comme indispensable mais pas suffisant. Les jeunes gens doivent faire plus pour se démarquer de leurs pairs: diplômes de troisième cycle

et étudier à l'étranger sont des moyens de le faire, mais ils peuvent être coûteux et nécessitent donc une planification préalable minutieuse mais les bénéfices et les retombées valent bien largement le coup (/coût!).

Les parents se rendent également compte que leurs enfants doivent acquérir des compétences de base, ainsi que des qualifications académiques attrayantes pour les employeurs mais aussi des compétences non techniques.

Ces compétences non techniques s'acquièrent avec l'expérience de vie et le fait d'être forcés à s'ajuster à un environnement inconnu. On le sait tous, sortir de sa zone de confort développe une qualité humaine essentielle: la résilience. C'est pour cette raison que des études à l'étranger sont un véritable turbo dans la vie d'un jeune.


Équiper les jeunes avec les compétences techniques et non techniques (soft skills) dont ils ont besoin pour entrer dans la vie professionnelle profite également à la société dans son ensemble. En effet, les diplômés hautement qualifiés contribueront à améliorer les soins médicaux, à favoriser l’innovation ou à gérer des entreprises prospères.

Les décisions prises au tout début de l’éducation d’un enfant peuvent donc lui permettre de tirer le meilleur parti de cette opportunité. Il vaut donc mieux commencer le plus tôt possible.


Quelques chiffres issus de l'étude:


83% des parents ont à l’esprit une profession spécifique pour leur enfant, la médecine (19%), l’ingénierie (11%) et l’informatique (8%) étant les plus populaires.


39% des parents ont payé des cours particuliers à leur enfant au primaire, 44% au secondaire et 23% à l'université.


79% des parents voient un diplôme de premier cycle universitaire ou plus comme essentiel à la réalisation d'objectifs importants dans la vie de leurs enfants et 50% pensent qu'avoir un diplôme au moins équivalent au Master est nécessaire.


66% des parents ont demandé des conseils sur les études universitaires de leur enfant et 72% d’entre eux ont eu connaissance, ainsi, de nouvelles options qu’ils n’avaient pas envisagées.


64% des parents disent qu'être heureux dans la vie est l'un des objectifs les plus importants qu'ils ont pour leur enfant, contre seulement 30% qui disent qu'il s'agit du succès dans leur carrière professionnelle.


77% des parents envisageraient d'envoyer leur enfant étudier à l'étranger et, parmi eux, 24% seraient disposés à payer au moins 50% de plus, comparé au coût des études dans leur propre pays.


45% des parents pensent qu'une confiance renforcée et des compétences sociales sont

les aspects les plus précieux d'une formation universitaire pour préparer les étudiants pour leur vie post diplôme.


Les études à l'etranger permettent indéniablement de se démarquer de ses pairs.

Choisir un pays dont le système éducatif est performant autant que bienveillant et encourageant, en garantira la réussite par la motivation et la confiance en soi qu'il engendrera.




*The Value of Education est une étude de consommation indépendante sur les tendances mondiales de l’éducation, commandée par HSBC. Il fournit des indications faisant autorité sur les attitudes et le comportement des parents à l’égard de l’éducation de leurs enfants.

autour du monde. Ce rapport, Apprendre pour la vie, est le deuxième de la série et représente le point de vue de 5 550 parents de 16 pays et territoires suivants: Australie, Brésil, Canada, Chine, France, Hong Kong, Inde, Indonésie, Malaisie, Mexique, Singapour, Taiwan, Turquie, Emirats Arabes Unis, Royaume-Uni, États-Unis

Les résultats sont basés sur une enquête représentative au niveau national auprès des parents de chaque pays ayant au moins un enfant âgés de 23 ans ou moins, actuellement (ou sur le point d’être) étudiant, et qui sont seuls ou partiellement responsables de

décisions concernant l’éducation de leur enfant. La recherche a été menée en ligne par Ipsos MORI en mars et avril 2015, avec des entretiens supplémentaires en face à face aux EAU. Les chiffres globaux sont la moyenne de tous les pays et territoires étudiés, sauf indication contraire. Les chiffres ont été arrondis au nombre entier le plus proche.